Frédéric Lordon, la concurrence des souverainistes

playerFigure de Nuit Debout, l’économiste et philosophe Frédéric Lordon est notre invité aujourd’hui. Chercheur au CNRS, auteur d’un blog, « la pompe à phynance », hébergé par Le Monde Diplomatique, où il commente la vie politique européenne et la vie des idées, auteur de La société des affects en 2013 suivi des Affects de la politique à la rentrée dernière au Seuil. Il a également publié La malfaçon : monnaie européenne et souveraineté démocratique en 2014, On achève bien les Grecs : Chronique de l’euro 2015 l’année d’après aux Editions Les Liens qui Libèrent. Il nous explique pourquoi le souverainisme de gauche serait l’autre nom de la démocratie…

« L’affect triomphant dans la présidentielle est celui de la peur. Le vote utile, c’est le vote de la peur »

« La souveraineté s’assimile en totalité au concept de démocratie »

« On peut sortir de l’UE par des bords très opposés : le Brexit est par exemple une sortie par la droite »

« Diagnostic : depuis 30 ans il a été impossible de faire percer une différence significative et de renouveler l’offre politique » Frédéric Lordon, La Grande Table

player