Christophe Ventura : comprendre le populisme (de gauche)

Capture4Avec 19,6 % des suffrages, Jean-Luc Mélenchon a réalisé un score qui dépasse de loin le réduit dans lequel végétait la gauche radicale. Inspirée par les réflexions de Chantal Mouffe sur le « populisme de gauche », sa campagne se conclut par une consultation des Insoumis pour définir l’attitude à adopter face au duel de second tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Continuer à lire … « Christophe Ventura : comprendre le populisme (de gauche) »

Lettre de campagne n°4 : Pour L’Avenir en commun, contre les soumissions à l’ordre libéral et à l’ordre nationaliste, structurer la France Insoumise

v6CEOdOKAu terme du premier tour de l’élection présidentielle, l’histoire semble se répéter. A deux reprises, en 1997-2002 et en 2012-2017, l’exercice du pouvoir par le Parti socialiste a conduit à des succès électoraux du Front national. Loin d’être un barrage à la montée de l’extrême-droite, le PS apparaît comme son meilleur tremplin.
Continuer à lire … « Lettre de campagne n°4 : Pour L’Avenir en commun, contre les soumissions à l’ordre libéral et à l’ordre nationaliste, structurer la France Insoumise »

« Pas une voix ne doit aller pour le Front national, pas une »

cropped-france-insoumise1.pngConférence de presse de La France Insoumise du 26 avril 2017. Pour le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière, « il est clair qu’à aucun moment le choix du Front national n’est posé ». Ajoutant : « Il s’agit de notre ADN politique. Pas une voix ne doit aller pour le Front national, pas une. » Continuer à lire … « « Pas une voix ne doit aller pour le Front national, pas une » »

Mythologie du front républicain , Joel Gombin (Le Monde Diplomatique, 2012)

111Le duel entre les candidats socialiste et frontiste lors du second tour de la législative partielle du Doubs, le 8 février dernier, s’est conclu par l’échec du Front national, qui a pourtant mobilisé une bonne partie des électeurs de droite. Continuer à lire … « Mythologie du front républicain , Joel Gombin (Le Monde Diplomatique, 2012) »

La terreur paralyse et réduit au silence, Lucile Mons

occupy-wall-street-rise-upLa terreur paralyse et réduit au silence. Dans la terreur, on n’articule plus un mot. C’est l’enfant qui se tait face au parent, face au maître. La terreur est toujours corrélative d’une domination dans le langage, d’une police voire d’une suspension de la parole. Il y a, dans cette fin de campagne, une forme de terreur linguistique.Ces derniers jours, des mots ont été employés pour réduire au silence. Car oui bien sûr, faire de la politique, c’est parler. Mais il y a alors plusieurs manières de parler.

Continuer à lire … « La terreur paralyse et réduit au silence, Lucile Mons »

Café politique: contre une vision décliniste de l’école, pour renouer avec une ambition émancipatrice, 20 avril

La maxime est bien connue : « Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage ! »Entre les analyses PISA soit disant incontournables ou l’approche exclusivement centrée sur les sorties du système éducatif sans diplômes, l’école de la République est la cible de d’attaques récurrentes. Parmi les plus récentes, actualisation d’une vision ancienne, l’idée se répand que l’école accroîtrait les inégalités. Une bonne manière de faire l’impasse sur des propositions concrètes de politiques contre les discriminations et les inégalités sociales, économiques ou fiscales auxquelles L’Avenir en commun s’attaque frontalement. Continuer à lire … « Café politique: contre une vision décliniste de l’école, pour renouer avec une ambition émancipatrice, 20 avril »

Chantal Mouffe : « Mélenchon ne veut pas de régime autoritaire, mais mettre fin au régime oligarchique »

Capture5Dans une tribune parue dans « Le Monde », la philosophe belge, inspiratrice du candidat de La France insoumise, défend son projet. Continuer à lire … « Chantal Mouffe : « Mélenchon ne veut pas de régime autoritaire, mais mettre fin au régime oligarchique » »

Lettre de campagne n°3: contre les manipulations, L’Avenir en commun

logo-ghsNous sommes bientôt à une semaine du premier tour et nous allons arriver au moment du choix – pour beaucoup de nos concitoyens, il n’est pas encore fait.

Vous avez sans doute remarqué l’offensive anti JLM, presque caricaturale tant elle est coordonnée jusque dans ce que les politiques appellent les éléments de langage. Continuer à lire … « Lettre de campagne n°3: contre les manipulations, L’Avenir en commun »

L’Alba ou la petitesse des médias contre J-L Mélenchon

E10c_Integration_regionale_eco_monde_2010Les chiens de garde du système pensent avoir enfin trouvé un os à ranger avec la référence à l’ALBA (Alliance bolivarienne pour notre Amérique) qui figure dans le programme L’Avenir en commun. Alors que depuis des mois, la France insoumise diffuse et explique son programme, sous la forme d’un livre de 170 pages et sur un site internet, les porte-plumes des journaux et autres médias d’Etat ont trouvé l’aiguille dans la botte de foin avec un ravissement qui confine au ridicule. Continuer à lire … « L’Alba ou la petitesse des médias contre J-L Mélenchon »

Mélenchon, Poutine, Castro, Chavez : la guerre froide pour les nuls , Olivier Tonneau

logo-Mediapart-HDOlivier Tonneau, enseignant-chercheur à l’Université de Cambridge, a publié sur son blog cet article que nous reproduisons.

Poutine, Castro, Chavez, Poutine, Castro, Chavez: trois noms répétés en boucle pour nous mettre en garde contre Jean-Luc Mélenchon, dictateur en puissance. Tâchons donc de mieux cerner la géopolitique de Mélenchon, son rapport à Poutine et les leçons qu’il a tirées des révolutions d’Amérique Latine. Continuer à lire … « Mélenchon, Poutine, Castro, Chavez : la guerre froide pour les nuls , Olivier Tonneau »

Réunion publique « L’urgence sociale » – Interventions de M. Pigenet et de D. Simonnet

dc3a9bat-public1Les groupes d’appui GHS18 et « Spartak du 11 » ont co-organisé le 29 mars dernier une réunion publique à l’AGECA sur le thème de « L’urgence sociale ». Continuer à lire … « Réunion publique « L’urgence sociale » – Interventions de M. Pigenet et de D. Simonnet »

Les vieux habits de l’homme neuf (François Denord & Paul Lagneau-Ymonet Le Monde diplomatique)

logo_8630Étroitement associé à la politique économique du président François Hollande, le candidat du mouvement En marche ! se présente pourtant comme un homme « hors système », loin des partis et des coteries. Cautionnée par la presse, la métamorphose de M. Emmanuel Macron en évangéliste politique masque mal la trajectoire banale d’un technocrate dont l’entregent lui a permis de brûler les étapes. Continuer à lire … « Les vieux habits de l’homme neuf (François Denord & Paul Lagneau-Ymonet Le Monde diplomatique) »

Emmanuel Macron veut achever l’école de la République

CaptureDepuis deux semaines, on en sait un peu plus sur le programme d’Emmanuel Macron, notamment en matière d’éducation. Si, comme pour le reste de son programme, les idées viennent de partout, et surtout de nulle part, elles peuvent toutes être placées sous le même signe : un libéralisme destructeur qui viendrait achever l’œuvre de démantèlement de l’Ecole de la République entamé par les gouvernements précédents. Continuer à lire … « Emmanuel Macron veut achever l’école de la République »