En finir avec le vieux monde syndical

Occupy-Wall-Street-taureauAllons-nous revivre dans la mobilisation contre les réformes éducatives du gouvernement l’échec des mobilisations et les mêmes errements syndicaux que nous avons vécu contre la loi travail 2016 et contre les ordonnances Macron 2017 ?

Il est encore trop tôt pour répondre à cette question mais, à l’aube d’une nouvelle bataille décisive, elle doit être posée. Continuer à lire … « En finir avec le vieux monde syndical »

Les Mardis de l’Insoumission: éclairer le présent pour agir

LE MONDE 21 11Alors que la société semble « découvrir » l’ampleur des phénomènes de harcèlement à l’encontre des femmes, Le Monde daté du 23 novembre publie une enquête intitulée Harcèlement sexuel chez les ouvrières, « la peur de perdre son travail ». Continuer à lire … « Les Mardis de l’Insoumission: éclairer le présent pour agir »

La réforme de l’accès à l’université : un malthusianisme libéral ? 2/2

CapturePour le lecteur pressé ou l’observateur distrait, la question de l’orientation est assez simple: il s’agirait pour chaque élève ou étudiant de trouver la formation convenant le mieux à ses aspirations et ses résultats académiques.

Continuer à lire … « La réforme de l’accès à l’université : un malthusianisme libéral ? 2/2 »

La réforme de l’accès à l’université : un malthusianisme libéral ? (1/2)

CaptureLe gouvernement vient d’annoncer son projet de réforme de l’accès à l’université.  Les problèmes d’inscription résultent du télescopage d’un facteur conjoncturel, l’arrivée aux portes du supérieur de la génération du mini baby-boom de l’an 2000, et de deux facteurs structurels, le sous-financement des universités que les lois Pécresse et Fioraso ont institué au nom d’une autonomie mortifère et des enjeux pédagogiques très anciens qui remontent aux années 80. Continuer à lire … « La réforme de l’accès à l’université : un malthusianisme libéral ? (1/2) »

Politiser les questions éducatives, construire un réseau “L’école, la culture et la Nation”

013Politiser les questions éducatives, construire un réseau “L’école , la culture et la Nation”
L’Avenir en commun fournit un point d’appui pour conquérir de nouvelles positions dans le champ éducatif. Continuer à lire … « Politiser les questions éducatives, construire un réseau “L’école, la culture et la Nation” »

Le social est-il soluble dans le politique ? Et inversement ?

Les médias se se font l’écho, avec beaucoup de gourmandises, des passe-d’armes verbales entre Jean-Luc Mélenchon qui, dans une note de son blogue, a déploré l’incapacité des confédérations à construire une stratégie contre les ordonnances sur le code du travail, et Jean-Claude Mailly, ironisant sur les prétentions de La France insoumise.

Continuer à lire … « Le social est-il soluble dans le politique ? Et inversement ? »

La bataille de l’Europe a commencé

 

la-france-insoumiseDans sa dernière note de blog du 22 octobre, Jean-luc Mélenchon analyse la situation politique sur la question européenne dans un contexte marqué par les déclarations de Macron et les bruissements d’une liste unitaire de la « gauche » autour de la personnalité de Varoufakis. Continuer à lire … « La bataille de l’Europe a commencé »

La bataille idéologique sur l’école et l’enseignement supérieur

02a18387a9ad01569d2af9fdca405ed5L’arrivée au pouvoir d’un bloc bourgeois incarné par Macron conduit nécessairement à faire des questions éducatives un enjeu central: s’y joue en effet à la fois la reproduction des classes supérieures, les possibilités de marchandisation d’un secteur jusqu’àlors sous contrôle public et enfin la formation professionnelle de la main-d’oeuvre. Continuer à lire … « La bataille idéologique sur l’école et l’enseignement supérieur »

Le PCF: un parti à la dérive ?

captureLa direction du PCF, Pierre Laurent, son secrétaire national en tête, donne le sentiment de naviguer à vue. Lors de la Fête de l’Humanité, Pierre Laurent a en effet soufflé le chaud et le froid. Après un premier discours samedi semé de critiques à peine voilées de LFI et de son leader, Jean-Luc Mélenchon, son discours de dimanche a été d’une autre tonalité. Continuer à lire … « Le PCF: un parti à la dérive ? »

Une déclaration des communistes rassemblés dans l’espace politique de la France insoumise

PyWvvlhiKEmAVxi-128x128-noPad« Alors que la confusion des valeurs s’établit au sommet de l’Etat, les communistes rassemblés dans la France insoumise sont inquiets de la multiplication d’accords aux législatives qui en rajoutent sur le brouillage politique actuel. Continuer à lire … « Une déclaration des communistes rassemblés dans l’espace politique de la France insoumise »

Caroline De Haas: de l’ « opportunité » à l’opportunisme

logo-ghsLe pure player Mediapart vient de publier un appel intitulé Lettre ouverte d’habitant.e.s de la 18e circonscription à Jean-Luc Mélenchon qui nous replonge dans les pratiques nauséabondes des activistes de tout poil dépourvus de toute base sociale et, en fait, de véritable base militante.  Continuer à lire … « Caroline De Haas: de l’ « opportunité » à l’opportunisme »

Lettre de campagne n°4 : Pour L’Avenir en commun, contre les soumissions à l’ordre libéral et à l’ordre nationaliste, structurer la France Insoumise

v6CEOdOKAu terme du premier tour de l’élection présidentielle, l’histoire semble se répéter. A deux reprises, en 1997-2002 et en 2012-2017, l’exercice du pouvoir par le Parti socialiste a conduit à des succès électoraux du Front national. Loin d’être un barrage à la montée de l’extrême-droite, le PS apparaît comme son meilleur tremplin.
Continuer à lire … « Lettre de campagne n°4 : Pour L’Avenir en commun, contre les soumissions à l’ordre libéral et à l’ordre nationaliste, structurer la France Insoumise »

La terreur paralyse et réduit au silence, Lucile Mons

occupy-wall-street-rise-upLa terreur paralyse et réduit au silence. Dans la terreur, on n’articule plus un mot. C’est l’enfant qui se tait face au parent, face au maître. La terreur est toujours corrélative d’une domination dans le langage, d’une police voire d’une suspension de la parole. Il y a, dans cette fin de campagne, une forme de terreur linguistique.Ces derniers jours, des mots ont été employés pour réduire au silence. Car oui bien sûr, faire de la politique, c’est parler. Mais il y a alors plusieurs manières de parler.

Continuer à lire … « La terreur paralyse et réduit au silence, Lucile Mons »