Réformes du bac, lycée, parcoursup : le droit à l’éducation face à la marchandisation

cropped-la-france-insoumise.jpgLe premier cours de l’école de la FI s’intitule « Réformes du bac, lycée, Parcoursup : le droit à l’éducation face à la marchandisation ». Il est animé par Paul Vannier, enseignant et co-responsable du livret éducation.
Continuer à lire … « Réformes du bac, lycée, parcoursup : le droit à l’éducation face à la marchandisation »

En finir avec le vieux monde syndical

Occupy-Wall-Street-taureauAllons-nous revivre dans la mobilisation contre les réformes éducatives du gouvernement l’échec des mobilisations et les mêmes errements syndicaux que nous avons vécu contre la loi travail 2016 et contre les ordonnances Macron 2017 ?

Il est encore trop tôt pour répondre à cette question mais, à l’aube d’une nouvelle bataille décisive, elle doit être posée. Continuer à lire … « En finir avec le vieux monde syndical »

Parcoursup, réforme du bac, lycée modulaire : le droit à l’éducation en danger

cropped-pywvvlhikemavxi-128x128-nopad1.jpgMercredi 24 janvier à 19h00, la FI a consacré une émission émission de décryptage sur la réforme de l’éducation d’Emmanuel Macron.  L’émission était animée par Charlotte Girard, avec : Claire Guéville (SNES), Tristan Poullaouec (sociologue, GRDS), Sabine Rubin (députée Fi), Paul Vannier (coanimateur du livret L’école, l’égalité et l’émancipation), Lina N’Gazi (Secretaire nationale de l’UNL SD). Continuer à lire … « Parcoursup, réforme du bac, lycée modulaire : le droit à l’éducation en danger »

Sélection à l’université : de la reproduction sociale à l’exclusion (Tribune, Libération)

1200px-libc3a9ration-svgLa nouvelle plate-forme «Parcoursup» pour l’orientation post-bac prétend assurer une place à tous les élèves dans l’enseignement supérieur. Une nouveauté qui cache le manque de moyens des universités et qui oblige les élèves à devenir les auto-entrepreneurs de leur avenir. Continuer à lire … « Sélection à l’université : de la reproduction sociale à l’exclusion (Tribune, Libération) »

Les méfaits des logiques libérales sur l’éducation : les enseignements du système suédois

CaptureAu tournant des années 1990, le système éducatif suédois a été livré à une logique de marché. Les établissements scolaires publics et privés y rivalisent pour obtenir les dotations publiques qui dépendent du nombre d’élèves qu’ils parviennent à attirer. Continuer à lire … « Les méfaits des logiques libérales sur l’éducation : les enseignements du système suédois »

Contre une sélection brutale et de grande envergure à l’entrée à l’université

logo_huma

Des sociologues appellent à la mobilisation. Matthieu Hély, professeur de sociologie, président de l’Association des sociologues enseignant.e.s du supérieur et Romain Pudal, sociologue, chargé de recherche au CNRS. L’Humanité, 28 décembre 2017.

Continuer à lire … « Contre une sélection brutale et de grande envergure à l’entrée à l’université »

Blanquer transforme le baccalauréat en brevet des lycées

marianne_logoClef de voûte de notre système éducatif, le diplôme national du baccalauréat détermine aujourd’hui l’organisation républicaine de l’Ecole en garantissant aux élèves programmes et horaires nationaux. En transformant le baccalauréat en un brevet des lycées c’est l’architecture et les finalités de l’Ecole que le gouvernement s’apprête à modifier. Continuer à lire … « Blanquer transforme le baccalauréat en brevet des lycées »

La réforme de l’accès à l’université : un malthusianisme libéral ? 2/2

CapturePour le lecteur pressé ou l’observateur distrait, la question de l’orientation est assez simple: il s’agirait pour chaque élève ou étudiant de trouver la formation convenant le mieux à ses aspirations et ses résultats académiques.

Continuer à lire … « La réforme de l’accès à l’université : un malthusianisme libéral ? 2/2 »

La réforme de l’accès à l’université : un malthusianisme libéral ? (1/2)

CaptureLe gouvernement vient d’annoncer son projet de réforme de l’accès à l’université.  Les problèmes d’inscription résultent du télescopage d’un facteur conjoncturel, l’arrivée aux portes du supérieur de la génération du mini baby-boom de l’an 2000, et de deux facteurs structurels, le sous-financement des universités que les lois Pécresse et Fioraso ont institué au nom d’une autonomie mortifère et des enjeux pédagogiques très anciens qui remontent aux années 80. Continuer à lire … « La réforme de l’accès à l’université : un malthusianisme libéral ? (1/2) »

Politiser les questions éducatives, construire un réseau “L’école, la culture et la Nation”

013Politiser les questions éducatives, construire un réseau “L’école , la culture et la Nation”
L’Avenir en commun fournit un point d’appui pour conquérir de nouvelles positions dans le champ éducatif. Continuer à lire … « Politiser les questions éducatives, construire un réseau “L’école, la culture et la Nation” »

La bataille idéologique sur l’école et l’enseignement supérieur

02a18387a9ad01569d2af9fdca405ed5L’arrivée au pouvoir d’un bloc bourgeois incarné par Macron conduit nécessairement à faire des questions éducatives un enjeu central: s’y joue en effet à la fois la reproduction des classes supérieures, les possibilités de marchandisation d’un secteur jusqu’àlors sous contrôle public et enfin la formation professionnelle de la main-d’oeuvre. Continuer à lire … « La bataille idéologique sur l’école et l’enseignement supérieur »

Où « trouver des enseignants pour la prochaine rentrée et plus encore pour les suivantes » ?

2000px-le_monde-svgDans sa chronique mensuelle,  l’économiste Philippe Askenazy explique que face à la pénurie d’enseignants du premier degré, il faudrait revenir à un recrutement de fonctionnaires au niveau licence et souligne ainsi la pertinence des propositions de L’Avenir en commun. Continuer à lire … « Où « trouver des enseignants pour la prochaine rentrée et plus encore pour les suivantes » ? »

J-M Blanquer ministre, signe d’une casse à venir du service public d’éducation ? (L’Humanité Tribune Idées)

logo_humaOlivier Caremelle, Président du Collectif des élus démocrates et républicains pour l’éducation (Cedre), adjoint au maire de Lomme (Nord), Paul Vannier, porte-parole éducation de Jean-Luc Mélenchon et candidat de la France insoumise aux élections législatives, Marine Roussillon, responsable de la commission école du PCF, candidate aux élections législatives, L’Humanité, Tribune Idées, mardi 30 mai 2017 Continuer à lire … « J-M Blanquer ministre, signe d’une casse à venir du service public d’éducation ? (L’Humanité Tribune Idées) »

Café politique: contre une vision décliniste de l’école, pour renouer avec une ambition émancipatrice, 20 avril

La maxime est bien connue : « Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage ! »Entre les analyses PISA soit disant incontournables ou l’approche exclusivement centrée sur les sorties du système éducatif sans diplômes, l’école de la République est la cible de d’attaques récurrentes. Parmi les plus récentes, actualisation d’une vision ancienne, l’idée se répand que l’école accroîtrait les inégalités. Une bonne manière de faire l’impasse sur des propositions concrètes de politiques contre les discriminations et les inégalités sociales, économiques ou fiscales auxquelles L’Avenir en commun s’attaque frontalement. Continuer à lire … « Café politique: contre une vision décliniste de l’école, pour renouer avec une ambition émancipatrice, 20 avril »

Emmanuel Macron veut achever l’école de la République

CaptureDepuis deux semaines, on en sait un peu plus sur le programme d’Emmanuel Macron, notamment en matière d’éducation. Si, comme pour le reste de son programme, les idées viennent de partout, et surtout de nulle part, elles peuvent toutes être placées sous le même signe : un libéralisme destructeur qui viendrait achever l’œuvre de démantèlement de l’Ecole de la République entamé par les gouvernements précédents. Continuer à lire … « Emmanuel Macron veut achever l’école de la République »