Une torpille contre l’habitat social, Claire Lévy-Vroelant

construction-logementDes milliers de personnes ont manifesté partout en France, le 14 octobre, pour s’opposer à la réforme des aides personnalisées au logement (APL) prévue par le gouvernement de M. Édouard Philippe. En se focalisant sur le système des APL, le débat occulte le second pilier des politiques d’habitation : les aides à la pierre, qui ont prouvé leur efficacité pour combattre le logement cher.

Rarement réforme des politiques du logement aura suscité une telle opposition. Déjà, à l’été, l’annonce d’une diminution des aides personnalisées au logement (APL) (1) de 5 euros par mois et par bénéficiaire avait déclenché une condamnation quasi unanime. Le premier ministre lui-même, M. Édouard Philippe, a finalement dû convenir qu’adopter cette « mesure de rabot » n’était « pas intelligent » (BFM TV, 24 août 2017) ; elle n’était selon lui qu’une disposition d’urgence, en attendant un plan logement plus ambitieux.

Lire l’article ici.

Les pièges de l_aide au logement, par Claire Lévy-Vroelant (Le Monde diplomatique, novembre 2017)